Comité Régional Gym Champagne Ardenne
2 avenue du Président Roosevelt 51000 Châlons-en-Champagne
Tél 03 26 69 18 42 - Email : gym.champagneardenne@orange.fr

Interview d'Océane Ropital (3/4)

Suite aux Championnats d’Europe d’Aerobic qui se sont déroulés à Arques, Océane Ropital, notre gymnaste Champardennaise membre de l’équipe de France senior nous est revenue avec une médaille de bronze. A l’occasion d’un retour à Châlons-en-Champagne, elle nous a fait l’honneur de répondre à quelques questions.
(Suite de l'interview du 24 déc. 2013)



CRCA : J’ai regardé la vidéo de votre passage aux Championnats d’Europe, avant même de rentrer sur le praticable ou juste avant le début de la musique vous êtes hyper concentrés mais à quoi on pense à ce moment ?

OR : « On a un préparateur physique on l’appelle un peu le «  gourou » parce-qu’il sait manipuler les fuites qu’il y a dans le corps, et en fait il nous fait travailler, avant chaque passage, il fait en sorte qu’on se tienne les mains, pour qu’on se fasse une transmission d’ondes positives à travers les mains, avec ça on fait une visualisation, tête levée, les yeux ouverts, on regarde dans le vide, on pense, on se remémore le mouvement avec une exécution parfaite, sans les chutes sans craintes, etc.
Par exemple, moi, vu qu’aux qualifications aux Europe j’avais loupé un truc, il m’a planté une aiguille dans l’oreille. J’suis passée avec une aiguille dans l’oreille, et en fait il nous prépare énormément pour dégager les flux négatifs du corps, … »

CRCA : … et sinon avant même de rentrer sur le parquet ?

OR : « ... et quand on part, quand on monte sur le parquet c’est : on va tous les écraser. Quand on part en fait c’est une guerre. Même quand on fait les passages musiques, quand on fait les passages podiums sans qu’il y ait les juges, juste pour se préparer à la compétition, on est là pour intimider, on doit passer en étant le plus beau possible, parce-qu’on sait qu’il y a les autres nations qui nous regardent, elles sont là pour voir ce qu’on vaut et pour voir si elles ont à nous redouter ou pas et on est là pour leur montrer qu’on est à fond qu’on va les écraser même si c’est pas toujours le cas faut qu’on soit dans cette optique, qu’on écrase les autres qu’on soit les meilleurs, les plus beaux, etc. même si ça ne finit pas toujours, dans ces cas là, comme on le voudrait. »

CRCA : Comment ça se passe en ce moment ?

OR : « C’est passé de catastrophique et maintenant c’est carrément bien. Je pense que je peux avoir confiance en moi, je me suis  remise en question, après les world games que j’avais foiré. Je pense que mon entraîneur sait très bien que je suis capable de me donner quand on me le demande et quand on ne me met pas la pression. Je suis quelqu’un de très très stressée. Par exemple, je foirais toujours une difficulté que je faisais à l’entraînement jusqu’au jour où Christophe m’a dit concentre-toi, tu sais le faire, je sais que tu en es capable. J’ai fait le truc, je l’ai réussi nickel. Les encouragements me rassurent »»

CRCA : Tu peux nous décrire une journée type, s’il y en a une ?

OR : « Je me lève à 6h pour partir à 7h de chez moi et aller au lycée, je suis au Lycée sur Chambéry. Le soir, si je termine tard, je prend le train à 18h09, qui me fait arriver à 18h20 à Aix les Bains. Arrivée à Aix j’ai pas le temps de prendre le bus, parce-qu’il met trop de temps à arriver du coup, j’ai déjà toutes mes affaires d’entraînement, j’me suis déjà coiffée dans le train, habillée dans le train et tout, et là je cours 10 min. enfin, des fois ¼ d’heure ça dépend si j’ai la foi de courir ou pas. J’cours au gymnase j’arrive la tête rouge comme une tomate, et là j’arrive vers 18h35 ou 40 et en sachant qu’on termine les entraînements vers 20h normalement vu que moi j’arrive ½ heure en retard, j’les termine la plupart du temps à 20h30.
On court 3 fois par semaine, on a 3 cardio par semaine avec dans le créneaux de cardio il y a aussi le créneau de musculation donc il y a force avec les barres et abdominaux, ya aussi l’alignement, c’est tout ce qui est monter en équilibre pour favoriser tout ce qui est gainage et maintien de ventre et les autres jours sinon c’est de la technique que ce soit des éléments, de l’artistique, des transitions qu’on peut travailler, essayer, on apprend aussi les choré en ce moment, j’vais apprendre mon solo. Aujourd’hui, j’étais pas à l’entraînement mais ils ont appris le step, dans lequel j’suis sensée faire partie, j’étais pas là bah tant pis, je serai là la prochaine fois, donc voilà c’est ça les journées. Ça s’arrête pas je cours partout. »

CRCA : Et combien d’entraînement par semaine du coup ?

OR : « 6 »

CRCA : donc du lundi au samedi, et dimanche jour de repos.

OR : « Un entraînement type ce serait
·        ½ heure d’étirement.
La première demi-heure d’étirement c’est du passif, on doit faire du passif surélevé donc on doit se soulever de ça.
(Océane me montre la hauteur d’une chaise d’école, environ à 40 cm du sol !)
On doit faire des glissades, mais la glissade la plus lente possible pour bien casser toutes les petites fibres du muscle. Justement du fait qu’elles veuillent descendre et que nous on la retienne, c’est ce que l’on appelle de l’excentrique, et c’est justement pour favoriser l’assouplissement des fibres du muscle, c’est ce qui nous rendra plus souple. Moi j’y arrive pas mais bon, moi j’suis pas la plus souple du tout, même une des plus raides. Tout ce qui est étirement c’est vraiment pointilleux, très pointilleux parce-que plus on sera souple, meilleure on sera.
·        1h, 1h15 de technique, que ce soit éléments, artistique, etc.
·        Et après le dernier ¼ d’heure c’est de l’étirement de fin de séance donc tout ce qui est repos de muscles donc c’est pas en grandes amplitudes. »

Suite de l'interview le 7 janvier 2014 !

Mardi 31 Décembre 2013
Lu 152 fois


Actualités | Comité Régional | Evolugym | Formations | Compétitions | Infos Techniques | Résultats | La GYM recrute en Champagne-Ardenne | Les Clubs en Champagne-Ardenne | Espace réservé dirigeants de clubs | Communiqués de presse | Les métiers de la Gym | Téléchargement | Archives | Liens | Éditos Grande Région